Please reload

Posts Récents

Fond2Six : Une émission de radio 100% genevoise et 100% Moto

February 1, 2020

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

La Ducati Streetfighter V4S, quand la fiction devient réelle !

October 2, 2020

J’ai l’immense plaisir d’avoir pu tester cette nouvelle bébête fraichement sortie de l’écurie italienne au diapason rouge : la Streetfighter V4S.

 

 

Tout d’abord, la SF V4S, c’est quoi ? Bien qu’elle attire fortement l’œil par ses courbes inhabituelles et abstraites à l’image d’une œuvre d’art sculptée par un artiste en plein bad trip, ceci ne résume pas tout de ce délicieux engin.

 

Alors, sur papier, ça donne quoi ? La SFV4S est un roadster qui développe 208 cv de son Desmosedici Stradale de 1100 cm³ pour un poids de 178 kg. Oui, oui, ceci n’est pas une faute de frappe, vous avez bien lu. Collée et maintenue au sol par des ailerons et des suspensions Ohlins réglables d'origine, le tout est habilement maîtrisé par diverses assistances électroniques et un boîtier performant.  Mais que s’est-il passé dans les ateliers Ducati ? En gros, on a pris une Panigale V4, on l’a dépouillée de son carénage, on lui a collé un guidon haut et une assise droite. On obtient alors la parfaite petite recette du roadster sportif, agressif ET confortable, gros progrès pour la marque italienne aux motos réputées pour être “tape-cul” et inconfortables.

 

Pour ce qui est de la pratique, cette moto est efficace et polyvalente. Tout a été bien pensé dès le départ. On a de la puissance, de la tenue de route, un freinage puissant, une position de conduite agréable et un V4 qui pourtant fait le bruit des Ducati qu’on aime tant. Le manque de couple dû aux 4 cylindres rend la conduite un peu moins sympa à bas régime mais est très vite compensé par cette propulsion impressionnante qui nous colle au dossier de selle lorsqu’on ouvre les gaz en grand. De plus, la moto est truffée d’électronique : 3 modes de conduite préréglés, anti-wheeling, anti-patinage, ABS en virage et un moteur entièrement paramétrable depuis le tableau de bord (réservé aux fins connaisseurs), ce qui rend sa conduite plutôt facile et sécurisante bien que cela puisse déplaire à certains puristes. Tous ces critères en font une moto autant appréciable pour les déplacements quotidiens, les longues balades ou l’arsouille sur route comme sur piste. Attention toutefois, ce n’est pas une moto à remettre entre des mains débutantes et non averties. Elle demande un temps d’apprivoisement et peut s’avérer pointue lorsque l’on décide de devenir technique dans la conduite. Sans oublier que nous avons 208 cv entre les jambes, ce qui reste énorme dans la moyenne des gros cubes modernes. N’oublions pas également que la consommation en essence de ces gros moteurs Ducati et les prix de la marque ne sont pas négligeables…

 

Vous l’aurez compris, cette moto vaut la peine qu’on s’y intéresse de près puisqu’elle est très attirante sur papier comme en pratique. Bien entendu, toute belle chose a un prix, et celui-ci pique un peu : 23'995 CHF sans options pour la version S et 20'990 CHF sans options pour la version simple. La différence de prix est due aux jantes allégées et aux suspensions électronique sur la version S. Mais quand on aime, on ne compte pas !

 

En résumé :

Source image : https://www.google.com/search?q=streetfighter+v4s&rlz=1C1GCEA_enCH887CH887&sxsrf=ALeKk03ryJykSKNrN2dAv9MPmg70ZXpRoA:1601644925338&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwiaudKmgJbsAhVH-yoKHU1YC1YQ_AUoAXoECAsQAw&cshid=1601645098782939&biw=2560&bih=1297#imgrc=KQNdYtR-DHKtbM

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous