Please reload

Posts Récents

Fond2Six : Une émission de radio 100% genevoise et 100% Moto

February 1, 2020

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

La CBR 1000 2020 : Les Fireblades envahissent la Suisse à Lausanne !

December 5, 2019

 

Présentée lors de l'EICMA de Milan il y a peu comme la révolution Honda tant attendue, la Fireblade a prévu de nous faire vibrer de ses vocalises en 2020. L'objectif de Honda est simple, perdre son image de gentille sportive et rafler la couronne en WorldSuperbike, que le constructeur nippon laisse filer depuis 2007...

 

Les températures sont fraiches début décembre et ce n'est pas le moment de tester une SBK sur route... Honda a donc pensé à nous en nous offrant le MAD (nightclub lausannois) comme décor pour la présentation de la petite dernière de la grande et mythique lignée des CBR, présentation à laquelle j'ai eu la chance de pouvoir participer grâce à la sympathique invitation de notre cher revendeur genevois de la marque, j'ai nommé Honda Motorush

 

Maintenant analysons ce petit bolide survitaminé : survitaminé est le mot ! Le choix du moteur dans cette nouvelle lame a fait coulé beaucoup d'encre. L'idée d'un V4 avait même été évoquée, mais Honda nous a concocté à la place un 4 cylindres inédit que même le ténor de la marque ailée, j'ai nommé Marc Marquez, à l'air d'apprécier dans un teaser sorti il y a peu...

Ce moteur, dont la puissance a été portée à 217.5 cv, est directement tiré des technologies qu'Honda a mis au point sur la RC213-V de MotoGP : pistons et bielles forgés dans les mêmes matériaux que la Repsol, toutes les pièces de ce puissant cœur ont été traitées grâce à une liste de matériaux vous rappelant que vous n’êtes pas allé assez loin dans vos études de chimie. L'admission se voit greffé des conduits d'air forcé de même dimension que sur la belle du HRC profilée en soufflerie, un système inédit de distribution est monté à bord de la CBR fiabilisant de ce fait la partie haute du compte-tour, et pour ce qui est des vocalises, c'est Akrapovic qui s'est chargé de mettre en place la symphonie, alliant performance et légèreté, contribuant également à une centralisation des masses.

 

Une partie cycle inédite : nouveau cadre et nouveau bras oscillant, cette moto est décidément la reponse d'Honda à une concurrence aux dents longues... La Triple R sera équipée d'une fourche Showa BPF, secondée d'un amortisseur arrière et de direction de la même marque, là où la version SP vous offrira une monte semi active de la marque Ohlins, lui même en équipe avec le néanmoins fameux TTX36 de la marque suédoise... du grand luxe !

 

La partie freinage sera quant à elle sous l’égide de Nissin pour le modèle standard, là où la version SP sera bien évidemment fournie avec les tout nouveaux étriers Stylema Brembo accouplés à un maitre cylindre de la firme. Quand à l'arrière ? Le système de freinage n'est rien d'autre que l'identique de celui de la RC213-VS... Rien que ça ! Quand on vous avait dit que Honda avait placé la bar très très haut !

 

Le package de la version précedente était déjà des plus complet, mais à cette opulence technologique se rajoute un panel assez innovant tel qu'un launch control, un gyroscope travaillant sur 6 axes ou encore un écran TFT d'une dimension  de 5 pouces et dont la résolution ferait pâlir votre nouvel écran plat...

 

Un pas de plus dans l'aéronautique : forcément, avoir un moteur supercarré à la puissance vertigineuse, ça aide, mais la firme de Tokyo  à bel et bien compris que aérodynamique serait la clé du succès...  les Winglets sont désormais de série de série , pour un appuie supplémentaire sur le train avant à haute vitesse, la partie inférieure des carénages sera elle prolongée jusqu'à la roue arrière dans le but d’éviter les turbulences à cet endroit. Même le garde-boue avant c'est offert un passage en soufflerie pour rendre le changement d'angle encore plus facile... Résultat, Honda s'offre le meilleur coefficient de trainée pour une moto en condition de course (sans accastillage routier) de tout le plateau !

 

 

Honda reste Honda et c'est pour ça qu'on les aiment ! malgré toutes les innovations et améliorations apportées à sa lame de feu, on retrouve une ergonomie typique à la marque et qui permettra à tous de pouvoir profiter de cette machine avec un confort acceptable pour une Superbike. Les poignets ne sont pas placés trop bas et le réservoir tient bien les jambes qui ne sont d'ailleurs pas tant repliées. Après quelques instants installé à son guidon, je me vois déjà traverser le Jura à ses cotés ! Niveau pratique, les crises de nerfs en arrivant devant votre belle avec 18 couches de vêtements pour se rendre compte que la clé du bonheur se trouve a quelques centimètres sous le tissu ne sera qu'un mauvais souvenir grâce au démarrage "Smart Key's" !

 

Les modes de conduite sont toujours présents et paramétrables en matière de frein moteur, de couple ainsi que de puissance !

 

En résumé, Honda a réussi son pari de renouveau, ces CBR sont bien nées, les prix pour l'instant ne sont que des estimations mais je vous laisse prendre un peu d'avance et inviter votre banquier dans un restaurant coquet ! Il me tarde de pouvoir découvrir ses belles en dynamique dès que notre météo helvétique le permettra...

 

Un Grand merci à toute l’équipe de Motorush Genève pour l'invitation et la bonne humeur, ainsi qu'à Honda Suisse pour l'organisation de ce show.