Please reload

Posts Récents

Fond2Six : Une émission de radio 100% genevoise et 100% Moto

February 1, 2020

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Greg Monaya : Promosport Acte IV, circuit Pau-Arnos - Entre douleur et satisfaction

June 25, 2019

 

Le week-end dernier avait lieu la quatrième étape du championnat de France Promosport 1000cc sur le tracé de Pau-Arnos dans le sud-ouest de l'hexagone. Greg et son équipe s'y dirigeaient plein d'entrain, impatients de pouvoir tester de nouvelles solutions en matière de suspensions et bien entendu, de pouvoir affronter ses adversaires sur un circuit aussi tortueux que technique, comme l’apprécie notre pilote genevois .

 

Après des essais libres déchirés entre une météo estivale et pluvieuse (qui permis d'avoir une base de réglage pour chaque condition), Greg s’élança dans les essais qualificatifs juste après la pluie sur une piste détrempée, un atout pour Greg qui affectionne particulièrement les conditions glissantes où l'on doit adapter son pilotage. Se sentant à l'aise durant cette session et ayant un très bon feeling sur la Suzuki GSX-R 1000R, il oscillât entre la 2e et la 4e place tout du long des essais. La piste séchant petit à petit allant de paire avec l'amélioration des chronos de tous, il fût contraint d'allonger sa séance et de finalement rentrer tardivement pour un rajout de carburant. Ressorti des stands tard au cours de cette session, il s'aperçut qu'il venait d'être rétrogradé à la 12e position et que le drapeau à damiers était agité.

 

Course I : 

Etant donc malgré tout bien placé sur la grille, Greg réussit à se faufiler jusqu'à la 8e position en exécutant un départ canon ! Quelques virages après, un premier contact entre la machine d'un concurrent et notre belle Suzuki le fit perdre deux places. Etant plus rapide et voulant récupérer sa position, Greg dépassa son rival qui ne l'entendait pas de la même manière et força pour immédiatement récupérer sa place.

C'est à ce moment que le drame arriva : un nouveau contact et les pilotes se retrouvent accrochés l'un à l'autre. Le levier de frein avant de Greg fut pressé fortement dans la manœuvre, ce qui eu pour effet d'envoyer notre pilote dans le décor, sa machine se retournant brusquement. Le drapeau rouge fit son apparition pour stopper la course et Greg fut emmené au service médical du circuit. Le bilan fut désastreux pour notre pilote qui pensait avoir simplement de fortes douleurs dues à des hématomes et une possible élongation des ligaments. Il était en fait atteint d'un double écrasement osseux (fémur et tibia) avec élongation des ligaments croisés et déchirures musculaires liés à de multiples hématomes. 

La moto quant à elle a été victime de casses multiples de pièces telles que le guidon, les repose-pieds, les carénages, l'échappement et j'en passe...

Une fin de course prématurée qui laissa donc un certain goût amer, surtout en se remémorant le début de course.

 

Course II :

Les blessures de la veille n’ayant pas entaché la motivation de notre pilote (qui ne connaissait pas encore l'état réel de ses blessures) et les médecins le laissant partir en course (tout en émettant certaines réserves), Greg se mit en conditions pour la course. La moto était prête à courir grâce au travail acharné de l'équipe AC Racing et fut placée sur la pré-grille. L'équipe aida Greg à escalader sa monture tant bien que mal, retenant son souffle pour ce départ peu ordinaire.

Il réussit comme à son habitude un super départ, passant la première courbe dans le top 10. Ne pouvant plus appuyer sur sa jambe droite et devant réadapter tout son pilotage, Greg se fit dépasser et recaler en 14e position, le temps de retrouver de bonnes sensations. Il remonta petit à petit en 12e position, ne lâchant rien. Devant lui se trouvait le pilote qui l'a privé du point de la 15e place lors de la course précédente, il devint l'objectif à atteindre pour Greg durant la fin de la course. Plusieurs tours servirent à Greg pour observer les points forts et les points faibles de son adversaire afin de tenter un dépassement propre. A la fin de l'avant-dernier tour, Greg porta une attaque à l'endroit de sa chute lors de la course 1, qui fonctionna parfaitement. Épuisé par les efforts et les douleurs de sa jambe cassée, Greg opta pour un pilotage intelligent, fermant toute ouverture pour son concurrent. Il parvint à garder sa 11e position jusqu'à l'arrivée, un réel exploit dans de telles conditions !

 

Ce fut donc une course psychologique pour notre helvète qui souffrira de sa jambe gonflée de sang jusqu'au drapeau à damiers, réussissant sa plus belle course de l'année, bravo a lui ! 

Il ne lui reste plus qu'à panser ses blessures et à préparer la moto pour la prochaine étape qui se déroulera au Mans.

 

Stay tuned !

 

:)

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous