Please reload

Posts Récents

Fond2Six : Une émission de radio 100% genevoise et 100% Moto

February 1, 2020

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Genève: Bilan de la politique du DETA sur les 2RM

March 16, 2018

 

 

Il y a 5 ans arrivait à la tête du département de l’énergie, des transports et de l’agriculture (DETA) Luc Barthassat (PDC). Une de ses promesses de campagne était entre autre d’avoir enfin une politique qui prennent en compte les usagers deux roues motorisés (2RM) dans la planification du trafic. Fidèle à sa doctrine « On avance, on rassemble, on bosse », au cours de ses 5 années de mandat, le Magistrat a convoqué deux fois par an les principales associations d’usagers de la route et notamment, pour le cas qui nous concerne, les faitières des 2RM pour les faire participer à l’avancée des projets. Nous arrivons en fin de législature et il est temps pour nous de tirer un bilan de ces travaux. 

 

Places de parc 2RM

 

Un constat que le magistrat avait fait en début de mandat était que la question 2RM était vraiment particulière. En effet, avec ses 50’000 2RM immatriculés, Genève a une des plus fortes densités d’usagers 2RM au monde. Malgré cela, il n’y a pas forcement plus de places de parc dédiées qu’ailleurs. Luc Barthassat s’était engagé à construire 2000 nouvelles places de parking 2RM en surface ou en sous-sol en 5 ans. A l’heure d’écrire ces lignes, le département en a construit 1873. 280 sont actuellement planifiées dont 50 pour la fin du mois de mars. Compte tenu de la volonté de la ville de Genève de ne pas faire de places de parking sur les trottoirs quadrillés pour des raisons patrimoniales, nous ne pouvons que nous féliciter de ce résultat, même s’il est bien sûr loin d’être suffisant. L’objectif est donc atteint. 

 

Doublement des glissières de sécurité

 

Cela faisait également partie des promesses de campagne du Conseiller d’Etat. Doubler toutes les glissières qui étaient potentiellement dangereuses. Sur l’impulsion de l’association CI Motards, en début de mandat, toutes les glissières réputées dangereuses ont été, non pas doublées mais remplacées par des barrières pleines qui absorbent les chocs. Dans un second temps, c’est les glissières à moindre danger qui ont été modifiées. A l’heure actuelle, dans le canton, quasiment toutes les glissières qui posaient problème ont été modifiées. C’est là un succès majeur que bien des cantons suisses et d’autres pays nous envient. 

 

Tolérance pour le parking des 2RM sur les trottoirs

 

Là, les choses sont plus compliquées. Si le DETA avait voulu faire valoir cette fameuse règle voulue en son temps par Michèle Kunzler et Pierre Maudet en 2013, il a dû se raviser face à la volonté du Procureur General. Néanmoins, le Grand Conseil avait accepté une motion en 2015 qui demandait au Conseil d’Etat de faire preuve de tolérance. Motion qui semble avoir été quelque peu oubliée. La prochaine législature dira quelle suite sera donnée à cette affaire. Vous trouverez plus d’informations sur ce sujet sur notre article de la semaine dernière. 

 

Ouverture des voies de bus aux 2RM

 

La circulation des 2RM sur les voies de bus était un des sujets phares de Luc Barthassat qui lui avait été proposé là aussi par CI Motards. Les choses ont été pour le moins compliquées. Le très dogmatique Rémi Pagani avait fait une opposition qu’il avait finit par gagner non pas sur le fond mais bien sur la forme. Résultat, au lieu des 5 tests initialement prévus, à l’heure actuelle, il n’y en a eu qu’un. Il se trouve sur la route des jeunes. Sans que les chiffres précis puissent être publiés, nous pouvons vous dire que ces tests sont vraiment concluants. Le trafic TPG n’est pas impacté et le comportement des 2RM sur la voie de bus est tout à fait normal. La période de test continuera jusqu’à l’été. 

 

Une bonne nouvelle par contre est qu’un deuxième test va commencer le 3 avril prochain sur la route de Ferney. Sur ce tronçon, la complexité résidera sur le fait que qu’il comporte 4 carrefours à feux. De nouvelles boîtes à feux vont donc être installées. Deux monitorings seront faits autour de la semaine du 16 avril pour le test de début et la semaine du 11 juin 2018 pour le test de fin.

 

Le sujet est donc loin d’être terminé. Là encore, la majorité qui sera au Grand Conseil le 15 prochain sera déterminante. 

 

Que disent les principaux concernés?

 

Nous avons recueillit les réactions des principales associations de motocyclistes du canton. Selon leurs présidents ou responsables locaux, il semble que la politique de Monsieur Barthassat en matière de 2RM fasse l'unanimité.

Ainsi Antoine Gaillard, président et fondateur de Generation2Motards a déclaré : "Le mandat de Luc Barthassat a été résolument tourné vers la fluidité et la "simplification". En effet, les choses avancent ! C'est bien la première fois qu'on l'ont peut constater des changements concrets. C'est positif même s'il y a encore du pain sur la planche. Notamment les combats des éternels opposants bien que nous soyons tous conscient que la ville est congestionnée. Les gens sont agacés rien qu'à l'idée de devoir traverser la ville avec leur véhicule. Pourtant, on aimerait tous la même chose : fluidifier le tout et permettre aux gens d'être mobiles et ce plus rapidement, afin de pouvoir s'adapter au rythme que la société nous impose."

 

Melinda Steinberg, présidente de l'association féminine de motocyclistes Toutes en Moto TEM CH, pour sa part estime que "Malgré toutes les difficultés, tous les adversaires - parfois agressifs, Luc Barthassat a tout fait pour tenir ses promesses et cet article le démontre par "A + B" !"

 

Pour le Norton Sport ClubFrancois Vuille, président, relève que "pour une fois, un dialogue sérieux

 

et constructif a été mis en place par Luc Barthassat. Nous sommes écoutés et il tient compte de notre avis, dans la mesure du possible. Une vision globale et objective est nécessaire pour trouver des solutions aux problèmes en respectant tous les intervenants. Nous espérons continuer de travailler avec Monsieur Barthassat lors de la prochaine législature."

Du côté de SwissMoto (actif dans le coaching) le responsable des coachs genevois Finaud nous a dit applaudir des deux mains son 

engagement et soutienir ses réalisations. 

 

 

Enfin Monsieur Bernard Niquille, président de CI Motards est évidement satisfait d'avoir été suivit sur les propositions que CI Motards a faites. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous